Label de qualité


Prendre soin d’une personne malade diffère grandement de la prise en charge d’une personne en pleine santé. Cet accompagnement exige des garanties. Le label de qualité ONCOBULLE valide l’onco-expertise du praticien, exige une attitude bienveillante et respectueuse de la personne, s’assure de l’utilisation de produits dermo-cosmétiques appropriés. Le label ONCOBULLE a également défini un code de déontologie afin de garantir aux usagers un cadre respectueux de leur condition (respect du secret médical et de la confidentialité, pratiques commerciales adaptées pour les soins payants, respect de ses limites de compétences, … ).

Label de qualité


Prendre soin d’une personne malade diffère grandement de la prise en charge d’une personne en pleine santé. Cet accompagnement exige des garanties. Le label de qualité ONCOBULLE valide l’onco-expertise du praticien, exige une attitude bienveillante et respectueuse de la personne, s’assure de l’utilisation de produits dermo-cosmétiques appropriés. Le label ONCOBULLE a également défini un code de déontologie afin de garantir aux usagers un cadre respectueux de leur condition (respect du secret médical et de la confidentialité, pratiques commerciales adaptées pour les soins payants, respect de ses limites de compétences, … ).

Le label Oncobulle trouve son utilité dans le développement d’un réseau d’espaces de soins en dehors du milieu hospitalier et associatif.  Il a  pour vocation de garantir aux personnes touchées par le cancer l’onco-expertise du praticien et une approche bienveillante et respectueuse.  Le label Oncobulle prévoit une labellisation par type de soins. C’est ainsi qu’un praticien formé exclusivement aux « conseils en coiffure » ne sera labellisé et recensé que dans cette catégorie. Cette différence de labellisation permet de recenser une offre de soins et conseils plus large tout en garantissant un niveau d’exigence pour une pratique de qualité.  Le label de qualité Oncobulle exige aussi de respecter les recommandations faites dans l’utilisation des produits dermo-cosmétiques. Fragilisée, abîmée, la peau est fortement mise à mal dans les traitements anticancéreux.  Il est donc primordial d’éviter les facteurs aggravants dont les ingrédients nocifs contenus

dans certains produits (parabens, alcools, lauryl sulfates, formaldéhyde et les libérateurs de formaldéhyde, thiazolinones, Triclocarban et Triclosan, etc). Les personnes touchées par le cancer vivent une épreuve traumatisante.  Bousculées sur le plan physiologique, psychique et social, elles entrent dans une période de plus grande vulnérabilité.  Le label de qualité oncobulle a défini un code de déontologie afin de garantir aux usagers un cadre respectueux de leur condition (respect du secret médical et de la confidentialité, pratiques commerciales adaptées pour les soins payants, respect de ses limites de compétences, … ).  Ce code valorise aussi l’entraide et la solidarité des praticiens oncobulle et ce, dans un souci permanent d’aider au mieux les personnes accompagnées.  Afin de garantir les normes et démarche de qualité définies par le label oncobulle, des contrôles de qualité sont  exercés. Une procédure de radiation est également prévue.

Le label Oncobulle trouve son utilité dans le développement d’un réseau d’espaces de soins en dehors du milieu hospitalier et associatif.  Il a  pour vocation de garantir aux personnes touchées par le cancer l’onco-expertise du praticien et une approche bienveillante et respectueuse.  Le label Oncobulle prévoit une labellisation par type de soins. C’est ainsi qu’un praticien formé exclusivement aux « conseils en coiffure » ne sera labellisé et recensé que dans cette catégorie. Cette différence de labellisation permet de recenser une offre de soins et conseils plus large tout en garantissant un niveau d’exigence pour une pratique de qualité.  Le label de qualité Oncobulle exige aussi de respecter les recommandations faites dans l’utilisation des produits dermo-cosmétiques.

Fragilisée, abîmée, la peau est fortement mise à mal dans les traitements anticancéreux.  Il est donc primordial d’éviter les facteurs aggravants dont les ingrédients nocifs contenus dans certains produits (parabens, alcools, lauryl sulfates, formaldéhyde et les libérateurs de formaldéhyde, thiazolinones, Triclocarban et Triclosan, etc).  Les personnes touchées par le cancer vivent une épreuve traumatisante.  Bousculées sur le plan physiologique, psychique et social, elles entrent dans une période de plus grande vulnérabilité.  Le label de qualité oncobulle a défini un code de déontologie afin de garantir aux usagers un cadre respectueux de leur condition (respect du secret médical et de la confidentialité, pratiques commerciales adaptées pour les soins payants, respect de ses limites de compétences, … ).  Ce code valorise aussi l’entraide et la solidarité des praticiens oncobulle et ce, dans un souci permanent d’aider au mieux les personnes accompagnées.  Afin de garantir les normes et démarche de qualité définies par le label oncobulle, des contrôles de qualité sont  exercés. Une procédure de radiation est également prévue.