Détente et relaxation


Le toucher, les massages font partie de la gamme de soins d’onco-esthétique.  La thérapie par massage peut réduire les risques de dépression, les problèmes d’insomnie, certaines douleurs physiques, l’anxiété et améliorer les fonctions immunitaires. Des bénéfices scientifiquement prouvés par plusieurs études dont celle menée par le Memorial Sloan Kettering Cancer Center de New-York, auprès de 1.290 patients atteints de cancer.  Les résultats démontrent une diminution de près de 50 % des douleurs et un soulagement de la fatigue, des nausées et de l’anxiété au cours des 48 heures suivant le massage. Etre touché fait partie des besoins fondamentaux de l’être humain. C’est un outil inestimable pour accroître l’énergie vitale, pour ressentir et exprimer ses émotions. Utiliser cette approche dans l’accompagnement des personnes touchées par le cancer relève de l’évidence.

Détente et relaxation


Le toucher, les massages font partie de la gamme de soins d’onco-esthétique.  La thérapie par massage peut réduire les risques de dépression, les problèmes d’insomnie, certaines douleurs physiques, l’anxiété et améliorer les fonctions immunitaires. Des bénéfices scientifiquement prouvés par plusieurs études dont celle menée par le Memorial Sloan Kettering Cancer Center de New-York, auprès de 1.290 patients atteints de cancer.  Les résultats démontrent une diminution de près de 50 % des douleurs et un soulagement de la fatigue, des nausées et de l’anxiété au cours des 48 heures suivant le massage. Etre touché fait partie des besoins fondamentaux de l’être humain. C’est un outil inestimable pour accroître l’énergie vitale, pour ressentir et exprimer ses émotions. Utiliser cette approche dans l’accompagnement des personnes touchées par le cancer relève de l’évidence.

Il est avéré que quelques secondes seulement suivant la réception d’un toucher positif ou amical, deux réactions physiologiques importantes se produisent dans le corps : la première est la libération d’une hormone appelée ocytocine et la seconde est la stimulation du système nerveux parasympathique.  L’ocytocine lorsqu’elle est libérée, vous fait vous sentir plus conviviale. Elle a également des propriétés anti-inflammatoires et peut soulager les douleurs de maux de tête, de crampes et des douleurs corporelles en général.  Dans la plupart des cas, dans les 30 premières secondes après le début du massage, le système nerveux parasympathique s’active, le corps et l’esprit passent en mode relaxation.  L’art du toucher va bien plus loin qu’une simple réaction de détente. L’art du toucher valide l’existence de la personne accompagnée.

C’est une affirmation non-verbale qu’elle existe. Pour les personnes confrontées au cancer savoir que l’on est toujours en vie est vital. L’art du toucher permet également de se reconnecter avec son corps.  Un corps souvent endolori, transformé par la maladie.  Un corps avec lequel il faut faire la paix.  Le patient peut ressentir un sentiment de trahison et une perte de confiance dans un corps auparavant « en bonne santé » et qui n’a pas su le protéger.  Pour toutes ces raisons l’art du toucher est primordial dans l’accompagnement des personnes malades.  Le toucher-massage des mains, des pieds et du visage se veut un outil essentiel pour communiquer, accompagner, relaxer, aider la personne en difficulté à mieux vivre son corps, à reconquérir les notions de plaisir et de confort en redécouvrant des sensations corporelles agréables.

«  Les produits injectés au cours de la chimiothérapie vous mettent dans des états de grande fatigue, de nausée, de colère ou de spleen. J’ai été particulièrement aidé par les massages auxquels j’ai eu recours dès l’annonce de la maladie. Chaque séance me redonnait de l’énergie et un apaisement. »

Paul